Anthracite

Nouvel hôtel judiciaire Programme : Tribunal d'instance et ministère public
Lieu : La Chaux-de-fonds
MOA : Canton de Neuchâtel
MΠ: GILLOT+GIVRY
Budget : NC
Surface : 11 500 m2
Phase : Concours

-
Parvis ©GILLOT+GIVRY

Parvis ©GILLOT+GIVRY

Cour intérieure ©GILLOT+GIVRY

Cour intérieure ©GILLOT+GIVRY

Hall et salle des pas perdus©GILLOT+GIVRY

Hall et salle des pas perdus©GILLOT+GIVRY

Plan masse ©GILLOT+GIVRY

Plan masse ©GILLOT+GIVRY

R+1 ©GILLOT+GIVRY

R+1 ©GILLOT+GIVRY

R+2 ©GILLOT+GIVRY

R+2 ©GILLOT+GIVRY

Coupe sur la salle des pas perdus ©GILLOT+GIVRY

Coupe sur la salle des pas perdus ©GILLOT+GIVRY

Coupe sur la cour ©GILLOT+GIVRY

Coupe sur la cour ©GILLOT+GIVRY

Façade principale ©GILLOT+GIVRY

Façade principale ©GILLOT+GIVRY

Détail ©GILLOT+GIVRY

Détail ©GILLOT+GIVRY

Parvis ©GILLOT+GIVRYCour intérieure ©GILLOT+GIVRYHall et salle des pas perdus©GILLOT+GIVRYPlan masse ©GILLOT+GIVRYR+1 ©GILLOT+GIVRYR+2 ©GILLOT+GIVRYCoupe sur la salle des pas perdus ©GILLOT+GIVRYCoupe sur la cour ©GILLOT+GIVRYFaçade principale ©GILLOT+GIVRYDétail ©GILLOT+GIVRY

 

Le bâtiment du nouvel hôtel de justice du canton de Neuchâtel ne doit pas se confondre avec un simple immeuble de bureaux. Il convient de poser la question d’une architecture adaptée à l’image de ce que peut évoquer la justice. C’est ici un bâtiment sobre, équilibré d’aspect très stable qui est proposé. Le principe répétitif et homogène employé en façade exprime cette rigueur tout en permettant une flexibilité intérieure. Les nombreux percements réguliers renforce l’architectonique du bâtiment, une certaine monumentalité est ainsi obtenue. L’emploi d’un béton teinté dans la masse anthracite accentue ce caractère. L’aspect lourd et massif qu’il implique se réfère au caractère fondamental et immuable du statut de la loi au sein d’une société démocratique. Les percements sont encadrés de bois pour venir colorer la lumière des locaux. Malgré la dureté de l’image extérieure, un certain confort est recherché à l’intérieur. Une cour plantée vient agrémenter les bureaux au coeur de la parcelle. Les programmes annexes tels que les commerces, cafétéria, et bureaux en attentes ne doivent pas parasiter l’architecture du bâtiment. Leur visibilité est réduite au minimum pour ne pas discréditer la fonction principale du lieu.