Auprès de mon arbre

Un pavillon d'été Programme : Pavillon de thé
Lieu : Saint Baudille et Pipet (38)
MOA : GILLOT+GIVRY
MΠ: GILLOT+GIVRY
Budget : 500€
Surface : 12 m2
Phase : Réalisé

-
Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

v

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

Un pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYvUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRYUn pavillon d'été©GILLOT+GIVRY

 

Ce dispositif architectural est une citation du projet de la médiathèque numérique de Daegu, un projet de concours de l’agence, il en constitue un prototype, une exploration à petite échelle. C’est une expérience qui vient prolonger la démarche initiée par la Galerie Ephémère dans les champs de l’auto-construction et de la microarchitecture. C’est une architecture poétique de bois et de panneaux agglomérés peints, qui joue avec les thèmes de paysage, de légèreté, de simplicité, de transparence et d’éphémère. L’indétermination fonctionnelle est ici revendiquée pour illustrer la notion d’espace abstrait. Cette absence de programme est à rapprocher à l’abandon de la figuration dans l’évolution des pratiques artistiques. La qualité architecturale ne doit pas être prise ici comme un espace auto-suffisant comme on parlerait de l’art pour l’art. C’est une volonté d’abstraction. Cette ellipse programmatique, stimule l’imaginaire et met le doigt sur la capacité du mental à investir un lieu.