Modern’s not dead

Mutation d'un patrimoine moderne Programme : Reconversion de la Caserne de la Benauge
Lieu : Bordeaux (33)
MOA : Europan 13
MΠ: Gillot+Givry mandataire, A et Cetera programmiste
Phase : Concours européen 2015, projet finaliste

-
Etat existant

Etat existant

Modernsnotdead_14

Modernsnotdead_14

Modernsnotdead_142

Modernsnotdead_142

Modernsnotdead_143

Modernsnotdead_143

Modernsnotdead_144

Modernsnotdead_144

Modernsnotdead_145

Modernsnotdead_145

Modernsnotdead_146

Modernsnotdead_146

Un marché investit l'espace du garage

Un marché investit l'espace du garage

Restitution des éléments de second oeuvre pour retrouver l'authenticité du geste architectural

Restitution des éléments de second oeuvre pour retrouver l'authenticité du geste architectural

Végétalisation de la cour

Végétalisation de la cour

Restructuration et surélévation de la barre existante

Restructuration et surélévation de la barre existante

La piscine flottante utilise l'eau de la Garonne et renforce le lien entre la caserne et les berges

La piscine flottante utilise l'eau de la Garonne et renforce le lien entre la caserne et les berges

Intérieur d'un logement créé par surélévation

Intérieur d'un logement créé par surélévation

Transformation de l'ancien gymnase

Transformation de l'ancien gymnase

Thème structurant de la pensée architecturale moderne, l'appropriation du toit est un aboutissement.

Thème structurant de la pensée architecturale moderne, l'appropriation du toit est un aboutissement.

Programme à long terme / La vie du site

Programme à long terme / La vie du site

La passerelle renforce le lien avec la Garonne. Le site est aussi un pôle multimodal des mobilités propres (vélos, tramway, bateau)

La passerelle renforce le lien avec la Garonne. Le site est aussi un pôle multimodal des mobilités propres (vélos, tramway, bateau)

L’ancien garage et le développement d'une esplanade organise la pôlarité publique du site.

L’ancien garage et le développement d'une esplanade organise la pôlarité publique du site.

La tour et sa cuisine sont également une pôlarité publique au coeur de l’îlot. Utilisation possible en food-lab, l'équivalent fab-lab culinaire

La tour et sa cuisine sont également une pôlarité publique au coeur de l’îlot. Utilisation possible en food-lab, l'équivalent fab-lab culinaire

Reconverstion de bâtiments existant dès la préfiguration du projet pour favoriser les actions locales à dimmension sociale, sportive ou culturelle

Reconverstion de bâtiments existant dès la préfiguration du projet pour favoriser les actions locales à dimmension sociale, sportive ou culturelle

Etat existantModernsnotdead_14Modernsnotdead_142Modernsnotdead_143Modernsnotdead_144Modernsnotdead_145Modernsnotdead_146Un marché investit l'espace du garageRestitution des éléments de second oeuvre pour retrouver l'authenticité du geste architecturalVégétalisation de la courRestructuration et surélévation de la barre existanteLa piscine flottante utilise l'eau de la Garonne et renforce le lien entre la caserne et les bergesIntérieur d'un logement créé par surélévationTransformation de l'ancien gymnaseThème structurant de la pensée architecturale moderne, l'appropriation du toit est un aboutissement.Programme à long terme / La vie du siteLa passerelle renforce le lien avec la Garonne. Le site est aussi un pôle multimodal des mobilités propres (vélos, tramway, bateau)L’ancien garage et le développement d'une esplanade organise la pôlarité publique du site.La tour et sa cuisine sont également une pôlarité publique au coeur de l’îlot. Utilisation possible en food-lab, l'équivalent fab-lab culinaireReconverstion de bâtiments existant dès la préfiguration du projet pour favoriser les actions locales à dimmension sociale, sportive ou culturelle

 

Le cas de la caserne de la Benauge est symptomatique d’un patrimoine architectural du 20e siècle. Si certains bâtiments, de par leur aspect monumental, ou par la qualité exceptionnelle de leur programme, ont pu facilement rejoindre le cercle de la sacro-sainte famille des édifices patrimoniaux, il convient aujourd’hui de poser la question de l’élargissement de la notion à une période historique sur laquelle nous avons encore peu de recul et à des programmes qui n’auguraient aucune prédisposition.

La mutation programmatique et architecturale de la caserne, pose une question majeure du patrimoine moderne. Parce que les besoins d’une ville, d’un quartier, sont en constant changement, que les exigences techniques ou sociétales évoluent, et que les bâtiments ne peuvent être considérés généralement comme de simples objets archéologiques, nous devons leur trouver pour les faire perdurer, de nouvelles perspectives d’utilisation.

Notre projet vise à réactiver le rêve moderne d’une « machine à habiter », en l’adaptant aux enjeux du 21e siècle, et en modifiant une vision de la ville qui n’est plus d’actualité. Notre projet respecte l’œuvre des architectes modernes, mais vient l’adoucir, par une présence plus forte de la nature, par une place importante laissée à la spontanéité, à l’usage, à la customisation, aux aménagements temporaires, aux évènements.