WHO’S NEXT

extension du siège de l'OMS Lieu : Genève
MOA : Organisation Mondiale de la Santé
MΠ: Gillot+Givry
Surface : 42 000 m2
Phase : Concours

-
WHOSNEXT

WHOSNEXT

WHOSNEXT2

WHOSNEXT2

WHOSNEXT3

WHOSNEXT3

WHOSNEXT4

WHOSNEXT4

WHOSNEXT5

WHOSNEXT5

WHOSNEXT6

WHOSNEXT6

WHOSNEXT7

WHOSNEXT7

WHOSNEXT8

WHOSNEXT8

WHOSNEXT9

WHOSNEXT9

WHOSNEXTWHOSNEXT2WHOSNEXT3WHOSNEXT4WHOSNEXT5WHOSNEXT6WHOSNEXT7WHOSNEXT8WHOSNEXT9

 

Une extension organique

L’extension horizontale qui relie par les socles le futur bâtiment et le siège historique permet de limiter l’impact du projet dans le site. La mise à distance du volume au sud, permet de respecter la silhouette du bâtiment de Jean Tschumi. Elle permettra également de réduire l’exposition des usagers aux nuisances de chantiers qui doivent durer plusieurs années : pour la partie neuve puis pour la réhabilitation.

Ce socle contient les parties publiques et collectives du programme, les entités s’organisent en plan libre dans un vocabulaire organique constitué de courbes. Au delà de l’allusion au domaine biologique, à la cellule, ces courbes semblent les plus adaptées à des occupation collectives: les flux de groupes de personnes s’apparentant à ceux d’entités liquides.

La partie recevant les bureaux est située à l’extrémité Sud du socle. L’occupation importante du sol, et l’articulation entre les volumes, sont traitées par une végétalisation attentive de la toiture. Plus qu’une végétalisation classique, elle propose un espace de convivialité et la mise en scène d’essence de plantes médicinales en rappel de la thématique du programme.

L’épaisseur importante du bâtiment permet de limiter la hauteur du volum, seuls trois niveaux sont perceptibles depuis le dessus du socle et depuis le bâtiment historique. Cette caractéristique permet de garder la vue dégagée sur le panorama. La hauteur future est quasiment la même que la salle de conférence existante.

Le bassin est libéré des constructions ajoutées au fil du temps. En plus de retrouver l’intégrité et la qualité du projet initial, l’eau crée une respiration entre les volume et assoit l’extension d’une manière similaire.